0072

0072 | Bellevue | 2017 | édicule | Cannes | 50 m²

1/1

Bellevue

2017

édicule

Cannes

50 m²

Édicule est une série d’objets architecturaux, produits dans des contextes divers, explorant par la fabrication un état intermédiaire de l’architecture entre le mobilier et le bâti. Ces dispositifs cherchent, dans leurs situations respectives, à faire émerger des potentiels nouveaux, des usages premiers et secondaires en ouvrant des territoires de jeu et d’appropriation pour les usagers. La maîtrise de la conception et de la réalisation permet de se saisir de ces architectures tangibles pour tester des détails et des principes, protocoles, formes, intuitions, etc.

 

Cet ensemble de paravents s’inscrit dans la série des Édicules. Grâce à leur présence, il s’agit de questionner l’espace du grand hall de l’Hôtel Bellevue, explorer ses potentiels, construire des scénarios d’occupation sur la durée de l’exposition.

Pour soutenir le dispositif, nous proposons de peupler le hall de plantes en pots, pour introduite à la fois un nouvel objet domestique, mais aussi comme un clin d’œil au charme désuet de ce hall d’hôtel. L’ensemble questionne la fonction primaire de « meubler », qui est une question propre aux halls d’hôtels.

- La série de petites architectures, paravents, sont construites par l’assemblage simple de tubes d’aluminium rectangulaires.

- Les profils aluminium sont articulés entre eux pour permettre à la surface de se plier pour former successivement des alcôves, détours, cellules, murs, etc. Le paravent est utilisé comme un motif répété dans l’espace ou en un ensemble constituant un seul espace par exemple. La position des paravents est variable.

- Le détournement de l’élément de construction nous intéresse, dans la mesure où il met en avant le processus de production au même titre que l’objet lui-même. Ces éléments dits « pauvres » et peu coûteux, nous permettent d’en faire une réelle matière de recherche plastique et spatiale. La présence de ces objets en dialogue avec l’architecture chargée et colorée du hall mais crée un jeu subtil de forme et réflexion.

- Nous envisageons l’installation dans le hall de l’Hôtel Bellevue comme un processus expérimental, profitant du fait que l’installation soit démontée chaque soir, pour proposer un plan d’occupation différent chaque jour.

 

- Commissariat : Bérangère Armand

type : mobilier
programme:

conception et fabrication d’une installation temporaire pour l’exposition «Walk a Line»

commande : commande directe
client :  We Want Art Everywhere
lieu :  Cannes, France
statut : réalisé
surface : 50 m²
coût :
date : 

2017

crédit photo :

Pierre Lambert, François Fernandez