0091

0091 | Dehors | 2018 | équipement | Massif central | 150 m²

1/1

Dehors

2018

équipement

Massif central

150 m²

Dehors est un projet d’aire de bivouac sur catalogue visant à être implanté le long des parcs naturels du Massif central.

Itinérance - L’expérience de la marche est fragile. Sa richesse réside dans l’éloignement qu’elle opère avec le quotidien et ses commodités. L’itinérance est une forme de rencontre ouverte aux milieux traversés : ouverture aux paysages, aux personnes, à la faune et la flore. Elle est le lieu d’adaptation, de réflexion, de contact physique et spirituel avec l’environnement. Sans autre impératif que celui de parcourir l’itinéraire prédéfini. Le bivouac est la forme de campement, spontanée et nécessaire, qui poursuit cette attitude inventive et adaptative au milieu.

Affordance - Guidé par l’intuition, le marcheur comprend l’affordance des éléments qui l’entourent, c’est-à-dire qu’il saisit toutes les possibilités d’actions sur ces éléments. Si l’architecture s’immisce à cet instant, elle doit le faire avec la même intelligence. Tout en y répondant, elle doit dépasser la question de la commodité et du fonctionnel, saisir l’opportunité complice de l’expérience de l’itinérant, cultiver la sagacité de celui qui cherche à s’installer dans son environnement.

Objets - L’architecture du bivouac se présente sous la forme d’un catalogue d’objets regroupant un ensemble d’objets trouvés et d’objets dessinés. Les objets trouvés sont naturels (tronc, pierre, etc.) ou issus de la préfabrication industrielle (tube, tôle, vis d’ancrage, etc). Les objets dessinés quant à eux interprètent le vocabulaire des petites constructions agricoles (râteliers, auges, mangeoires, etc.). Ensemble, ils composent un catalogue de formes élémentaires capables et ouvertes. S’y greffent de petits éléments qui multiplient le potentiel de leur usage (anneaux, accroches, découpes, percements, etc). Leurs contours établissent un rapport singulier avec le paysage.

Maillage - Le tracé d'un parcours de marche entre étapes isolées et étapes proches de bourgs permet d’imaginer un maillage intelligent, notamment pour alléger la quantité d’éléments techniques sur les espaces reculés. Cette réflexion permet d’hériter des installations existantes, d’éviter le suréquipement du paysage et la réalisation de lourds travaux de réseaux. Ceci nous permet d’envisager un maillage d’objets disséminés dans le paysage plutôt qu’une agglomération construite.

Réversible - Les objets sont conçus de façon à s’implanter de la manière la plus légère grâce à un système de fondations de micropieux en acier galvanisé à visser. Facilement réglables, démontables, réutilisables, ces ancrages permettent de minimiser le point de contact entre la construction et le sol naturel.

Durables - Les éléments du catalogue sont construits avec des matériaux résistants issus de productions locales ou préfabriquées (essences de bois du Plateau, tubes galvanisés). Ils sont fabriqués en atelier afin de minimiser l’intervention sur site. Mobiles et résistants, ils pourront être déplacés pour tester d’autres lieux, selon l’évolution du tracé des parcours et des nouvelles opportunités foncières.

Lancé à l’initiative de l’association IPAMAC, du CIAP de Vassivière, du PNR de Millevaches en Limousin et du PNR Livradois-Forez

 

En collaboration avec Simon Boudvin, artiste

type :

équipement

programme: aire de bivouac
commande : appel à projets
client : 

IPAMAC

lieu :  Parcs naturels régionaux du Massif Central, France
statut : en cours
surface : 150 m²
coût : 30 000 €
date : 

2018

crédit photo :

Peaks, Simon Boudvin