0016

0016 | Systèmes des Objets 2 | 2013 | recherche | Bruxelles | 330 m²

1/1

Systèmes des Objets 2

2013

recherche

Bruxelles

330 m²

A.WEEK

 

Si Systèmes des objets est une réponse à la nécessité de scénographier événements et manifestations culturelles dans un espace et un temps donné, le projet est avant tout une recherche autonome, une expérience pédagogique sur l’espace et son occupation.

Chaque édition fait intervenir des protagonistes différents : étudiants en architecture, élèves de lycée, architectes, et visiteurs. Le protocole du projet est basé sur l’utilisation d’un matériau unique (panneau de polystyrène extrudé) empilé, découpé, usiné, collé, etc. pour produire dispositifs et objets.

L’expérience menée est une parenthèse temporelle durant laquelle il est rendu possible de mettre en question différents aspects du travail de l’architecte, tant sur des problématiques de conception (intuition, réplique, déplacement, échelle…) que de réception (appropriation, transformation, référence…)

L’action de donner à voir les processus de conception et de fabrication de l’architecture permet à la fois de questionner la pratique elle-même, de partager ses hésitations et ses réussites et de multiplier la recherche formelle et spatiale face à un public d’usagers. L’expérience est rendue possible par son cadre institutionnel, hors des contraintes propres à la « pratique quotidienne de l’architecture ».

 

« If we want to respond to the multiplicity in which society manifests itself we must liberate form from the shackles of coagulated meanings. We must continuously search for archetypal form which, because they can be associated with multiple meaning, can not only absorb a programme but can also generate one »

Heman Hertzberger, Lessons for students in architecture, 1991

 

L’ancienne librairie du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles est investie par l’exposition ‘Lost and Found’ dédiée aux concours lancés pour Bruxelles et la programmation de conférences et débats autour de la ville et de sa construction contemporaine. Par des dispositifs légers et réversibles, la scénographie s’attache à fabriquer le lieu de la discussion entre ces protagonistes et raconter l’actualité de ses décors.

 

- Commissariat : Nicolas Firket - NFA , Revue A+ Audrey Contesse & Iwan Strauven

- Graphisme : Manuela Dechamps Otamendi

- Production : Pure, Stijn Verlinden, Tom Tack, Frédérique Van Zuylen Hélène Goethals

Avec la participation de Candice Audemard et Nicolas Moreau

type :

recherche

programme :  

production de dispositifs spatiaux temporaires en résidence

commande : commande directe
client :

A.Week, Semaine de l’Architecture

lieu : Bozar, Bruxelles, Belgique 
statut :

réalisé 

surface : 330 m²
coût :  5 000 €
date :  2013
crédit photo : Peaks